Ease into motherhood

"Ease-in to motherhood is a sewists’ celebration of motherhood and the changes it brings to our lives. During the month of July we invite you to share your experiences of the physical and mental changes of pregnancy, childbirth and/or any other way a child comes to your life. We invite you to share how you embrace yourself throughout motherhood, to appreciate all the physical and mental energy it takes, to accept and love the changes in your body, your mind and your life. We invite you to share how you still dedicate time to care for yourself. We invite you to share how sewing is a part of your life through the journey."

When Montserrat reached me to talk about how sewing fit into my motherhood, I felt I had nothing to contribute. I almost didn't have children. I couldn't make them. I don't know anything about small children and babies. There were no changes in my body, hardly any in my life, I slept most nights.

My child came in the guise of a fully formed, living, breathing, running, vaccinated, though very small, 4 year old boy I'd seen for 2 years in very sad pictures where he never smiled. We adopted him. 
Adoption is a process where every bit and corners of your mental, physical, financial and marital health are examined by total strangers and commented on. It's brutal. Adopting is not a decision you take privately with your partner. A committee of people you've never met and never will see again gets to make that decision for you.
When all of this is done in your country of residence, you get to go through it all over again in the country you adopt from.
So you wait.
You wait for the permission to adopt, you wait for an agency or an orphanage to take on your case, you wait for a pairing and when that happens, you wait for the paperwork to come through on the other side. Each day, is another bit of wasted time which you don't spend with the sad little child you see in the pictures. It's heart breaking.
In our case, the whole process took 7 years. There were 22 months between the time we saw him for the first time and the day we flew in to take his hand. For 9 of those we were the parents legally, but couldn't get him out of the country. 
This is enough waiting time for anyone to go bonkers get depressed and drop the ball.
I didn't want my child to think that all we did was wait. We built a house pretty much ourselves, we travelled, my husband took on rollerblading competitively, he got into falconry big time and I sewed...and sewed....and sewed... and thus we kept sane.
Lucky me, it coincided with broadband, the rise of sewing blogs, boatloads of tutorials and information previously unavailable to home sewers who would, very kindly, answer your questions when you asked, blessed souls you all are. I ate all of it up, made friends who speak the same language, made dresses upon dresses upon jackets and coats and pants and skirts and bags each time learning something new. When I flew over to meet him, my luggage was brimming with handmade stuff.
 "Are you ready?" I said when I extended my hand. "Yes" he said with a small voice as he took it. Thus began our adventure.

Photo : Loren Hammer
Epilogue :
This was ten years ago. Like any good delivery, you forget the pain.
I still don't sew for my son much, his growth is exponential, it's not worth the time and effort, but I do some special orders. I made friends all over the world which I'm immensely grateful for. I won the French Sewing Bee S1 3 years ago and I sew for a living. None of this would have happened without all the "sewing while you wait" I did back then. 
I count my blessings everyday.

Coudre le Stretch

Je vous écris pour vous parler du livre Coudre le Stretch de Marie Poisson. 
Coudre le Stretch est un livre, vous l'aurez deviné à son titre évocateur, sur la couture du stretch. Si vous avez peur du stretch et que vous n'avez jamais essayer d'en coudre, ce livre est pour vous. À ce sujet, avoir peur d'un tissu est ridicule! Faîtes comme moi, dîtes plutôt, "je ne suis pas une experte en stretch, j'en couds très peu", c'est beaucoup mieux.
Toutes les techniques pour Coudre le Stretch sur n'importe laquelle machine, sont super bien expliquées. Je dis ça parce que j'ai fait une émission de télé où il est dit qu'il faut une machine spéciale pour coudre le stretch et ce n'est pas vrai. C'est plus facile de coudre du stretch avec une machine spéciale, mais ce n'est pas absolument nécessaire. 
Les couturières plus expérimentées en stretch, ce n'est pas mon cas, j'en couds très peu, trouveront elles aussi de quoi se mettre sous la dent tellement il y a de l'information dans ce livre.

Coudre le Stretch c'est aussi un livre avec des patrons dedans (t.34 à 52) et un système très ingénieux pour changer les encolures. Toutes les instructions pour coudre toutes ces encolures sont incluses dans le livre.  C'est une idée de génie! Vous n'aurez plus jamais besoin de vous acheter de patron de t-shirt, plus jamais. Ni de robe d'ailleurs. Ni de sweat. Je prédis même que quelques téméraires d'entre vous pourront dessiner leur propre patron à partir des bases offertes dans ce livre comme Louise qui s'est fait une maxi avec le patron Lucette (p.133) qui me fait bien envie.

Je ne suis pas une experte en stretch, j'en couds très peu. 
Pour tester, j'ai choisi un débardeur Gabriel (p.98) que j'ai fait en jersey pas stretch avec un petit coupon offert par Girl Charlee qui n'était pas du tout prévu à cet effet. N'ayant pas bien lu les instructions sur comment compenser pour un jersey pas stretch (p.65), j'ai du ruser pour recouper les bandes de finitions dans les chutes minuscules. A partir de ce moment, je n'ai plus suivi les instructions qui sont au demeurant très, très claires et fait ma petite sauce parce que j'ai su tout de suite que j'allais aimer ce petit marcel flatteur et tout mignon en vichy et le porter énormément. Voici pourquoi les bandes de finitions des manches sont plus fines et en biais...mais qu'à cela ne tienne, le principe est excellent et je vais m'exercer. Je prévois aussi une ou deux sessions de recyclage de t-shirt dès que j'aurai un peu de temps perdu et une robe aussi...

Coudre le Stretch et un livre unique dans la stratosphère de la couture. Je vous le recommande, car il ouvre les portes de l'infini et peut-être même aussi celles de l'au-delà de la couture du stretch. 
Bravo Marie!

(Je n'ai pas payé ce livre, il m'a gentiment été offert par Marie Poisson elle-même et il est dédicacé (nananananère!), mon opinion est la mienne, elle vaut ce qu'elle vaut mais elle m'engage totalement. )

Cashmerette's Springfield

My secret sewing life, apart from the sailing stuff, involves some pattern testing.
I do it rarely but I consider it a part of my sewing geek make up, I like to help and I like to see how people resolve their problems (the sewing ones) and this way, see how patternmaking and silhouettes differ from one patternmaker to another, learning about fitting along the way. It also allows me to test different shapes that I wouldn't naturally go to if I was choosing the pattern. There is always a little bit of serendipity involved, I'll say yes if I have about a day, I have the right fabric to make a working muslin or a final garment and I have paper, glue and tape at the ready.
When Jenny from Cashmerette called up for the Springfield, I said yes right away. All the conditions  cited above were reunited and there are only a couple of nice flowy light summer tops here in the house of dresses or t-shirts and nothing in between.

New Mom duties : Pokemon Catcher
Dans ma vie secrète de couturière, à part les trucs nautiques, je teste des patrons.
C'est rare, mais je considère que ça fait partie de mon apprentissage de geek de la couture, j'aime ça donner un petit coup de main, j'aime voir comment les autres résolvent leurs problèmes (de couture s'entend) et voir comment les silouhettes changent d'un patronnier à l'autre, tout en apprenant à faire les ajustements nécessaires. Ça me permet aussi d'essayer des nouvelles silhouettes vers lesquelles je ne me tournerais peut-être pas naturellement. Ceci dit, il faut que les conditions soient réunies pour que je dise oui, il faut que j'aie un jour, que j'aie le bon tissu ou des chutes pour faire une toile, portable si possible, et une quantité suffisante de papier, colle et scotch.
Quand Jenny de Cashmerette a fait appel à moi pour le Springfield, j'ai dit oui tout de suite. Toutes les conditions citées ci-haut étaient réunies et en plus, des petits tops légers pour l'été, ça manque ici, maison de la robe ou du t-shirt et rien entre les deux.

Nouvelle fonction maternelle : dresseur de Pokémon
I made a 12C/D version A without the side slits (I forgot them!). This is a modified tester version. I liked it and wanted to wear it so I changed the darts' placement (which stretched the pointy bit and polyester simply won't get fixed with steam so it's not optimal but I have done worst). The pattern Jenny is going to sent you is going to be different as the darts have been corrected, she raised the neckline and made it a little longer (this length is fine for me, but I'm short). It's quite a straightfoward make and very beginner friendly. 
Since making it, it's been wash/wear, wash/wear, no ironing needed. I should make more... and longer it would make a great travel dress...another one!

J'ai fait un 12C/D version A sans les fentes (je les ai oubliées!). Ensuite je l'ai modifié pour qu'il soit portable alors j'ai changé le placement des pinces poitrine (ça a étiré le tissu à cet endroit et comme c'est du polyester, je n'ai pas été capable de le corriger à la vapeur, c'est pas le summum, mais j'ai fait pire). Le patron que Jenny va vous envoyer est un peu différent : les pinces ont été corrigées, l'encolure remontée et le patron a été allongé (c'est pas véritablement un problème pour moi, je suis très petite). Il est très simple à faire et très bien pour les débutantes.
Depuis que je l'ai fait, je lave/porte, lave/porte sans repassage. Je devrais en faire plus... et plus long, ça ferait une super robe de voyage... une autre!

Tour de France 2016

J'ai l'étrange impression d'avoir gagné un prix!
Je suis incroyablement fière de vous montrer la robe à gauche. J'ai cousu la robe protocolaire pour RAGT Semences sponsor officiel du classement par équipe pendant le Tour de France 2016
This has to be a sewing achievement of some sort, I feel like I just won a prize.
I am deliriously proud to show you the dress on the left. I have sewn the protocole dress for RAGT Semences (RAGT Seeds), official sponsor of the Tour de France 2016's team standings. 

C'est encore une longue histoire.
Je connais Catherine depuis très longtemps. On travaillait ensemble, littéralement une par dessus l'autre, à Roland Garros. On a gardé le contact via les réseaux sociaux habituels où on a une petite societé d'admiration mutuelle : elle est toujours la première à m'encourager et me féliciter et je fais de même quand elle court dans un de ces incroyables marathons d'ultrafond, je ne pourrais pas être plus admirative.
It's another long story.
Catherine and I worked together for years at The French Open quite literally one on top of the other (this is going to make her laugh). We keep a mutual admiration society in habitual networks where she is often first to cheer and encourage which I return when she enters one of her incredible ultramarathons, I couldn't admire her more.

Elle m'a envoyé un message en mars expliquant que la couturière locale s'était désisté et que j'étais la seule personne qu'elle connaissait qui pouvait l'aider. Est-ce que je pouvais recommander quelqu'un ou carrément faire deux robes protocolaires identiques pour le Tour de France? Moi?
Vous ne me croirez jamais, mais j'ai hésité. La maison mère de RAGT Semences est à Rodez (sud), Valentine, porteuse de la robe, à Paris (centre du monde) et moi en Bretagne (ouest), la logistique des déplacements nécessaires pour les 3 essayages serait compliquée et hors budget.
Je n'ai pas pu laisser cette mission à quelqu'un d'autre. C'est le p'tain de Tour de France! On ne dit pas non au Tour de France, on trouve des solutions!
She messaged me in March, saying that she was in a bind, the local seamstress had pulled out and that I was the only person she knew who could help. Could I recommend someone or would I be interested in making two identical Tour de France prize giving dresses? Me?
Beleive you me, I did hesitate. RAGT Semences is in Rodez (south), Valentine wearer of the said dress is in Paris (center of the world) and I'm in Bretagne (west) and coordination alone was going to be expensive and the budget too tight for schlepping peeps all over France for the 3 fittings needed.
I couldn't let anyone else do that job. It's the freaking Tour de France! You don't say no to the Tour de France, you find solutions!

Les consignes étaient "simples". Reconnaissable instantanément, aux couleurs de la marque, vert, rouge et blanc, moderne, jeune, féminine, classe, au dessus du genou mais pas trop, pas de fente devant, pas trop serrée, la robe devait se prêter au voyage, être lavable et presque infroissable. Catherine et Fabrice son patron, avaient les robes LCL en tête comme exemple. 
The instructions were "simple". Instantly recognisable, brand colours green, red and white, modern, young, feminine, classy, above the knee but not too high, no front slit, not too tight, the dress had to be travel ready, easily washable and almost wrinkle free. They, Catherine and Fabrice her boss, listed LCL's sheath dress as a favorite.

Je leur ai envoyé des petits coloriages pour commencer la discussion. Je dessine comme une enfant de 6 ans alors j'ai pris des dessins techniques existants. D'une manière ou d'une autre, developper un modèle exclusif sans mannequin était, pour les raisons budgétaires énoncées ci-haut, hors de question. Avec une base existante, je pouvais travailler en étant loin.
I sent them a few colourings so we could start talking. I draw like a 6 years old, so I coloured existing technical drawings. Also, developing a pattern from scratch without a model on hand was out of the question for the logistic reasons cited above. With an existing framework, I could work from afar. 

Ils ont choisi la n°7 et on a parlé un peu plus. J'ai suggéré que le liséré s'ouvre sur un pli creux bicolore façon Demoiselles de Rochefort. J'ai aussi suggéré qu'une base écru, plus facile à photographier et à filmer, serait plus élégante (voir photo ci-haut ou l'écru est blanc et le blanc reflète toute la lumière). Puis j'ai fais le tour des popotes et commandé des échantillons. J'ai trouvé un beau crèpe de polyester lourd dans les 3 coloris de la marque chez Midlands Textiles.
They chose number 7 and then we talked some more and I suggested that the piping could open up on an inverted pleat in the manner of The Young Girls of Rochefort. I also suggested that off white would be more elegant and camera friendly than pure white (see picture above where the off white looks white and the white white is reflecting all the light). I started ordering samples, shopping around and I found a really nice heavy polyester crepe in the three brand colours at Midland Textiles.

Et voilà, nous avions donc Vogue 8993 avec un col, passepoil et pli creux bi-couleur avec doublure Bamberg (plus cher au mètre que l'extérieur) fait sur mesure. J'ai enlevé la couture du milieu devant, creusé le décolleté un peu et après discussion avec Valentine, qui me racontait qu'il fallait faire super vite pour se changer parce qu'il n'y a pas trop la place près du podium, on a mis le zip sur le côté.
This is Vogue 8993 with two-tone collar, piping and inverted pleat. It is fully lined in Bamberg (more expensive than the fashion fabric) and made to measure. The front seam has been removed, the v-neck lowered and the zip put on the side as a discussion with Valentine revealed that she didn't really have a place to put it on near the podium so she had to act quickly, a side zip would be swell. 

Il n'y a peu eu d'ajustements sauf dans le bas du dos où j'ai enlevé un peu de tissu qui faisait des petits plis.
There were very little adjustments made save for a tiny sway back. 

Avec la permission de RAGT Semences, je vous ai montré quelques étapes de la construction. J'ai fait une vraie toile, on l'a ajusté, j'ai coupé puis j'ai bâti une robe entière, on l'a ajusté, on a pris les dernières décisions puis je suis rentrée à la maison pour les construire (je dois ici remercier Janome par Exact France à Paris qui m'a prêté leur salle de conférence et toutes les machines nécessaires pendant une semaine). 
With RAGT Semences' permission, I posted quite a few teasers in May where you saw me make a proper muslin, we fitted that, I cut and basted a full dress, we tried that out, made a few last decisions and fitting tweeks and I came home and built them (I have to thank Janome par Exact France in Paris for lending me their meeting room and filling it with all the machines I needed for a week).

Voici un petit truc sympa pour faire ce liséré fin et régulier (Je le dois à Kenneth D King et Threads Magazine) : je ne voulais pas toutes la raideur d'un passepoil parce que la couture passe sur le sein alors j'ai fait mon passepoil avec un cordon de satin très très fin. Je l'ai cousu avec un pied spécial, j'ai retiré la corde et j'ai pressé. C'est super joli et délicat.
Here is an little tip I used to get tiny and regular piping (it's from Kenneth D King and Threads Magazine) : I didn't want bulk and stifness because the seam is right on the breast, so I made my own with tiny satin rope. I sewed it with a special piping foot, removed the rope and pressed. It's really pretty and delicate.

Je les ai bien emballées et je les ai envoyées en croisant les doigts pour qu'elles ne soient pas perdues dans la poste et que toutes ces micro décisions soient les bonnes. J'étais super nerveuse mais je ne pouvais plus rien faire sauf me faire confiance.
I packed them up and sent them off and secretly wished that they wouldn't get lost in the mail and that all the micro decisions we took were the right ones. I was super nervous but couldn't do anything about it anymore except trust myself.

Tous les jours, vers midi, j'ai une nouvelle photo de ma jolie robe en action et ça me met de bonne humeur. 
C'est un honneur pour moi d'avoir fait cette robe. C'est mon petit maillot jaune de la couture.
Merci Catherine d'avoir pensé à moi, Fabrice qui sans me connaitre m'a fait confiance et à Valentine pour ta gentillesse et ta disponibilité, tu la portes très bien (Bon voyage ma chérie!). 
Every day around noon, I get to see my dresses in action, it makes me incredibly giddy. 
It's an honor for me to have made your dress. It's my little sewing yellow jersey.
Thank you so much Catherine for thinking of me, Fabrice for trusting a complete stranger and Valentine for being a real sport and wearing it so well (Happy trails sweetheart!). 

Photos Le Tour de France / BMC / TDWSport / 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...