Le manteau de Carmen EP6 - L'entoilage





(Le kit est en rupture mais un réassort est prévu le 18 septembre, pas de panique.)


De toute la fabrication d'un manteau, c'est l'entoilage qui est la partie la plus ennuyeuse mais c'est la structure, vous ne pourrez pas y échapper. 
- ne lésinez pas sur la qualité,
- suivez les instructions du fabricant,
- ne repassez pas, pressez par petites touches, et, 
- comme toute colle qu'il faut laisser sécher, attendez au moins 30 minutes, avant de commencer à coudre vos pièces.
Voici plein de photos pour que vous voyiez de quoi ça à l'air une fois fini. Ça prend environ une heure, mettez une série, un film, un podcast, ça va passer beaucoup plus vite.

Devant avec pièce d'entoilage facultative

Dos avec pièces d'entoilage facultative

Côtés toutes versions (vous noterez les petits renforts pour les poches plaquées.

Dos comme le schéma du livre

Tête de manche (je fais des petits crans pour tourner, on peut utiliser du ruban tout fait)

Dessus et dessous et ourlet de manche

Devant avec entoilage pour les poches passepoilées et soutien des boutonnières, ce tissu s'effiloche

Devant avec soutien des poches passepoilées (ne pas oublier les côtés)


Pendant cette étape, si vous faîtes votre biais, plier votre biais en deux au fer prenez soin de ne pas l'étirer.

Une fois refroidi, marquez le milieu devant avec un fil de bâti à 4cm du bord.
Voili voilou! Au prochain épisode, on se fait une fausse poche!

/

I am making a coat for myself out of the book I just wrote. It's only available in French so I won't translate whole posts. I have a couple of more technical posts coming up which I will translate. I am sorry for the inconvenience.





Le Manteau de Carmen EP5 - La Coupe



Le kit est en rupture mais un réassort est prévu le 18 septembre, pas de panique.


Je ne vais pas vous faire le cours trouver le droit fil etc etc... en théorie, si vous avez entrepris ce projet, vous savez le trouver.
La difficulté que j'ai eu est surtout qu'il y avait des vilaines bêtes qui ont mangé mon beau tissu et que j'ai du danser autour. Ça arrive, c'est pas grave, c'est du tissu chiné.

Vilaines vilaines bêtes!

N'ayant pu suivre le plan de coupe, ce n'est qu'après avoir commencé à couper, que je me suis rendu compte que j'avais oublié la parementure et j'ai du faire un peu de patch pour arranger tout ça. 


La découpe de l'entoilage se fait comme sur le schéma, sur lequel on voit des bandes de différentes largeurs. 


Les bandes de 5cm vont servir à entoiler les ourlets, les bandes de 4cm, les poches passepoilées, les haut de poche plaquées et les bandes de 2cm à entoiler les marges de couture des épaules, de l'emmanchure et de la tête de manche. Elles ne sont pas obligatoires, mais je conseille fortement de les poser. Ça va augmenter la vie de votre manteau considérablement et faciliter le montage parce qu'il n'y aura pas de déformation pendant la manipulation. Si votre tissu s'effiloche beaucoup, style tweed, je réfléchirais à entoiler les verticales avec des bandes de 1,5cm aussi.
Si vous voulez savoir comment j'ai appris cette leçon, vous pouvez lire ce petit billet.

La découpe de la doublure est assez standard, mais si vous décidez de ganser toutes les coutures, vous allez avoir besoin d'une quantité phénoménale de biais, au bas mot 15m si vous faîtes la version avec capuche. Je vous rappelle qu'il y a pas mal d'options vous n'êtes pas obligés de tout bordurer. Ceci dit, la méthode décrite dans le livre est assez rapide et parfaite pour les tissus qui glissent un peu.


Voici comment couper beaucoup de biais très très vite.
1 - aligner votre tissu chaîne contre trame, ça va faire un super grand triangle.

Le biais c'est la ligne du haut

2 - Prenez la pointe du triangle et ramenez là sur le pli une fois

Le biais c'est encore la ligne du haut
3- puis aligner le coin avec le pli


4- Couper 5 bandes de biais (4cm ou 5cm selon votre préférence) au rotatif. Dans les faits, chaque coupe vous donne 2 bandes de biais assez longues pour ne devoir assembler du biais qu'une seule fois pour la doublure.


Voilà! on a tout coupé! Prochaine étape de préparation, l'entoilage.

/

I am making a coat for myself out of the book I just wrote. It's only available in French so I won't translate whole posts. I have a couple of more technical posts coming up which I will translate. I am sorry for the inconvenience.

I cut the fabric, since it came from an op shop, I have had to dance around the moth holes and had to do some patchwork as well.







Le Manteau de Carmen Ep4 - Les modifications au patron




Le kit est en rupture mais un réassort est prévu le 18 septembre, pas de panique.



J'ai tracé et fait mes modifications au patron.  
Comme on en a parlé précédement, j'ai fait un 44 en haut et un 46 en bas en utilisant la méthode du pivot comme dans le livre. Je dois cette méthode à Nancy Zieman qui a été un pilier du monde de la couture quand personne ne cousait il y a 20 ans. Elle est décédée d'une longue maladie récemment et elle nous manque. 
L'avantage de cette méthode, c'est que ça ne change pas l'emmanchure. Ça écrase un peu la tête de manche, ça peut être corrigé, mais là je fais de toutes petites modifications à la manche, ça n'aura pas de grosses conséquences. 


Le désavantage avec les manteaux et les vestes, c'est que si on fait une modification patron à une pièce, il faut la faire à toutes les pièces. Il faudra donc modifier :
- le dos, la doublure dos et l'entoilage dos si vous l'utilisez, 
- le devant, la doublure devant et l'entoilage devant si vous l'utilisez. 
Attention à vos marges qui ne sont pas toutes pareilles sur l'ouvrage!


Après, il faut vérifier et aligner toutes les pièces pour voir si il y a des changements. Pour ma part, je n'ai rien eu à faire sur les pièces dos/côté/devant, mais quand j'ai posé les pièces de doublures l'une sur l'autre, il me manquait un chouia que j'ai ajouté pour me simplifier le montage. 


J'ai ajouté 0,5cm de chaque côté de la manche, toujours selon la méthode du bouquin et j'ai fait la même modification à la doublure. 


J'ai raccourci la manche de 2cm, à environ 15cm au dessus de la ligne de pli du ourlet. J'ai bien sur fait cette modification à la doublure de manche.


Et der de der, j'ai modifié le rabat de poche poitrine pour vous montrer comment en faire un faux si vous hésitez à percer votre manteau à cet endroit là. Je vous montre ça bientôt, mais avant on va couper notre tissu, notre doublure et notre entoilage.

/

I am making a coat for myself out of the book I just wrote. It's only available in French so I won't translate whole posts. I have a couple of more technical posts coming up which I will translate. I am sorry for the inconvenience.

After chosing my size, I show the pattern amendments.




Le Manteau de Carmen Ep3 - Quelle taille choisir?



Quoi? Des kits? avec tout dedans? Une collab Chouette Kit x Carmen! 
Victimes de notre succès, nous sommes en rupture de stock, mais il va y avoir un réassort le 18 septembre, pas de panique.

Tableau des mesures
On va tous se mettre d'accord pour dire que l'aisance d'un vêtement c'est très personnel. C'est aussi un peu culturel, ça explique pourquoi par exemple, toutes les françaises sont d'accord pour dire que les patrons américains taillent grand et les américaines le contraire.
Ici, on a adopté la convention qu'il fallait un minimum de 10cm d'aisance pour obtenir un beau manteau assez ajusté mais qui bouge bien quand même, pouvoir mettre un petit pull ou un cardigan dessous et pouvoir bouger.
Votre choix de tissu est tout aussi important. Pour ma voisine, je lui ai fait une taille 56 augmentée parce que son tissu était fluide et je voulais qu'il bouge bien. Si il est très épais, vous allez avoir besoin de calculer 1 cm ou 2 de plus parce que les marges vont ajouter des épaisseurs et réduire l'espace à l'intérieur. Je vous ferais un dessin, mais comme Emilie Pouillot Ferrand peut en attester, je suis une quiche en la matière, c'est pour ça que l'illustratrice du livre c'est elle et pas moi.


Si vous avez un gros gros doute, mesurez votre manteau favori ou faites une toile rapide avec si possible, un tissu similaire pour valider vos choix. Emmaüs est génial pour ça, une vieille couverture et hop! on a une toile. La toile peut aussi servir à s'entraîner pour fabriquer les éléments difficiles ou nouveaux pour vous.
Ce que je vous montre ici, c'est comment j'ai fait mes calculs et choisi quelle taille fabriquer. J'ai pris mes mesures avec un pull.

Poitrine : 105
Taille : 90
Hanches : 110
Tour de bras plié : 35

Selon les mesures du tableau des mesures, je devrais me faire un 46 avec une modification gros bras de 1cm, mais si je fais ça, je ne suis pas très large d'épaule, tout le haut va être trop large. Je vais donc, plutôt utiliser la carure dos comme mesure de base et ajuster la poitrine, la taille et les hanches en utilisant la méthode du pivot démontrée dans le livre. J'obtiens toujours un meilleur résultat de cette façon.
Tableau de mesures du vêtement fini
J'ai sorti le patron, mesuré la largeur d'épaule en prenant soin d'enlever les marges et la carrure dos en faisant de même. J'ai aussi mesuré mon manteau favori que je porte tout le temps au même endroit.


Je vais donc faire un 44 avec modifications. Comme vous pouvez le voir ici, je suis un peu inquiète de la mesure dos parce que je suis assez large là et que je sais que j'ai fait un manteau assez étroit en haut pour faire mode. Mon corps n'est plus mode, mais avant de prendre une décision ou de faire une modification supplémentaire, je vais tracer le tout, faire les modifications planifiées et voir comment cet endroit est affecté.

Petite note sur le patron à traçer, je sais que toute les collection Les Basiques ont des patrons à découper, mais il y a beaucoup de pièces et on n'avait pas assez de place.

À suivre...

/

I am making a coat for myself out of the book I just wrote. It's only available in French so I won't translate whole posts. I have a couple of more technical posts coming up which I will translate. I am sorry for the inconvenience.

I made all the coat for the book in a size 38. Now I am making one for me and trying to decide which size to make and which pattern modifications to do. 









Le Manteau de Carmen Ep2 - La doublure et l'entoilage

La vraie couleur c'est framboise.  /  The real color is raspberry. 
J'ai décidé d'être sage et de ne pas acheter de tissu.
Le dormeuil vert foret que je vous ai montré est un peu léger. J'ai donc choisi le tissé mohair chiné, un peu léger lui aussi mais qui se tient quand même mieux, pris chez Emmaüs.
J'ai aussi choisi une doublure assortie en Liberty que j'ai acheté dans un moment de déprime. J'ai peu de moments de déprime, mais c'est la seule explication que j'ai trouvé pour justifier cet achat. J'étais peut-être saoule? Peut-être, ça m'arrive, mais...

La bordure est violet dans la vraie vie. / The border is purple in real life.
... vous connaissez tous mon amour immodéré des tissus bordure. Un tissu bordure Liberty (Sarah Rachel C pour les fans) en solde, c'est magique non? Je n'ai pas pu résister. J'avais la ferme intention de le transformer en chemise Pucci.
Quand je l'ai reçu, je me suis dit que jamais je ne pourrais porter ça sans avoir l'air d'une retraitée en goguette. Je me suis rappelé que les retraitées en goguette ne s'habillent plus comme ça depuis 50 ans. Le projet est mort dans l'oeuf.

Dames pas retraitées du tout portant des imprimés Vera Pucci en 1964. /
Non retired ladies wearing Vera Pucci 1964 prints. 
Un peu honteuse d'avoir dépensé tout ce fric, même en solde c'est dispendieux, je l'ai remisé rapidement, en me disant et qu'il finirait certainement en nappe pour ma belle-mère ou un truc du même accabit, mais je ne déteste pas ma belle-mère à ce point. Bref, j'ai oublié qu'il existait. 
Avez-vous déjà "perdu" du tissu vous aussi?
Les grosses fleurs sont assorties à mon tissu et en évitant la bordure à la coupe, ça va être super joli. J'utiliserai la bordure pour d'autres projets, ici, on ne jette jamais la moindre petite chute de Liberty.

Vlieseline G770

Un petit mot sur l'entoilage.
J'ai à tout moment dans mon armoir sur l'étage spécifique dédié à l'entoilage, une trentaine de mètres dans 7 ou 8 références différentes. Quand je vous dit, testez votre entoilage... testez votre entoilage. On est super mal conseillé dans les magasins de tissus sur l'entoilage et trop souvent, on y trouve de l'entoilage de mauvaise qualité. Notre but en entoilant n'est pas de rigidifier le tissu, on cherche à le soutenir et à en garder ses belle propriétés. Si vous avez un doute, que c'est cartonné ou trop raide ou que vous ne tenez pas le même tissu une fois entoilé, fiez-vous à votre instinct, vous avez certainement raison.
Pour l'écriture du livre, la gentille Michèle de chez Freudenberg m'a envoyé plusieurs références et j'ai beaucoup aimé la G770. Comme il m'en reste, c'est ce que je vais utiliser.

J'ai les oeillets, il me manque du cordonnet et des boutons, je fais la version à capuche, mais ça ne va pas me stopper dans la fabrication du manteau, je verrai ça plus tard.

/

I am making a coat for myself out of the book I just wrote. It's only available in French so I won't translate whole posts. I have a couple of more technical posts coming up which I will translate. I am sorry for the inconvenience.

I chose the fabric from stash and found a long "lost" Liberty border print which, with a bit of fussy cutting ie removing the purple border, will be really pretty inside the coat.
I originally bought it on sale thinking I would make a splendid Pucci print like shirt, only to realize that nobody has dressed like this in 50 years and that it would make me look old and that I don't hate my mom-in-law enough to make her an ugly table cloth. So, not feeling good about having spent quite a bit of money on it, I buried the fabric and quickly forgot about it. Do you have long "lost" fabric like this? 





Le Manteau de Carmen Ep1 - Le tissu


C'est pas tout... je dois moi aussi faire mon manteau!
Pendant l'écriture, je n'ai fait que des 38, pas ma taille du tout et un 56 pour vérifier à la fin donc, je n'ai pas de Manteau de Carmen!
J'en suis donc à essayer de trouver un tissu sympa pour m'en faire un et mon coeur balance car je n'ai que l'embarras du choix. De gauche à droite et de haut en bas : 
- de la laine bouillie, il y a une pièce d'entoilage supplémentaire pour le devant et le dos dans le patron qui lui donnerais un peu de tenue. J'aime beaucoup ce vert!
- de la laine bouillie bouclée, en version boyfriend à capuche, une taille au dessus, ça serait totalement régressif.
- de la laine double-face, celle-ci n'est pas trop épaisse, ça serait joli à l'intérieur toute cette couleur.
- un mélange laine-mohair. Ça serait super classe.
- en softshell, pour un look sport. C'est pas mon option favorite, je trouve ça un peu raide.
- en sweat doublé, j'ai trop envie dessayer cette option... on pourrait traiter le manteau complet comme un sweat, sans doublure et le monter tout à la surjeteuse. Je pense que ça ferait un super doudou.


Bref, le choix est difficile... mais, mais, mais, j'ai une longueur de laine Dormeuil 5000 vert fôret et sa doublure de soie tissée main assortie trouvés chez Emmaus ce printemps. C'est un peu léger, la soie un peu fragile pour une doublure, mais bien entoilé, ça ferait une version mi-saison super chic. Mon seul autre mi-saison est cette toile portable que j'avais fait du Haremere de Merchant and Mills, c'est plutôt pour tous les jours.
L'autre idée serait d'en faire plusieurs, mais je commence à manquer de place et mon mari commence à se plaindre. Mais... suis-je suis obligée de tout lui dire?



/

I am making a coat for myself out of the book I just wrote. It's only available in French so I won't translate whole posts. I have a couple of more technical posts coming up which I will translate. I am sorry for the inconvenience.

Ma Janome Memory Craft 6700P

Janome Memory Craft 6700P
Alerte billet sponsorisé mais pas tout à fait.

Mon partenaire chéri, Janome France, m'a prêté une machine pour l'écriture (écriture est un bien grand mot, je ne vais pas gagner un Goncourt avec!) de mon livre. 


Quand j'ai terminé et rendu ma copie, après avoir vaillamment fabriqué 6 ou 7 manteaux dans des tissus très différents et sans soucis, Laurent le chef m'a demandé de la rendre et j'ai dit : "Non!" 
Je l'ai rachetée à crédit... c'est une option offerte pas la plupart de vos revendeurs Janome, c'est même pas une fleur! Du coup, comme c'est ma machine, je peux en parler en bien ou en mal si je veux, mais je ne lui ai pas trouvé de défauts... 

- Mais pourquoi? T'as déjà une 6600P, qui est déjà une super bonne machine!
- Parce que, il faut toujours prendre la meilleure machine qu'on peut s'offrir à l'instant T.
- Tu vas faire quoi avec l'autre?
- Je ne sais pas. J'ai bien pensé à la revendre, mais je viens de faire une robe Fiona de Closet Case File avec plein de surpiqûres et elles étaient côte à côte, l'une cousait, l'autre surpiquait, et j'ai trouvé ça super bien. Je vis dans le luxe couturesque!

Voici une petite liste non exhaustive des raisons nombreuses pour lesquelles je l'ai gardé à part d'autres détails plus techniques qui travaillent en tâche de fond, dont on ne se rend pas compte quand on coud, ça marche donc on ne s'en soucie pas : 


En commun avec la 6600P :
Elle a 2 porte-bobines et un moteur à part pour faire des canettes.
Elle est puissante et rapide. 
Elle est en fonte d'aluminium, elle ne bouge pas.

En plus : 
Elle a un pied 9mm. J'aime ça aligner ma marge de couture de 1cm sur le bord du pied.
Elle a beaucoup de place à droite du pied, non seulement c'est pratique pour faire des gros ouvrages, comme des manteaux, mais en plus, c'est plat et on peut y poser des petits outils, un coussin pique aiguille, un coupe-fil, on peut y laisser ses pinces Clover, des petits trucs qu'on a plus de chance de retrouver après.
Elle est super bien élairée. Je vieillis, je trouve ça bien l'éclairage LED!
Elle a une bonne mémoire facile à programmer. On peut changer tous les points et les mémoriser pour chaque ouvrage. Du coup, ma machine n'est plus couverte de post it.
Elle est très instinctive. L'autre jour, j'ai voulu écrire un prénom et je ne me rappelais plus comment faire. J'ai touché 3 boutons et ça m'est revenu de suite (j'avais lu le mode d'emploi il y a quelques mois tout de même).
Elle se met en veille toute seule. Sissi!
Elle se rappelle de votre dernier réglage à l'allumage et vous demande : Reprise dernier dessin? Donc on retrouve exactement les réglages qu'on avait quand elle s'est éteinte tout seule. La première fois que j'ai vu ça, je me suis dit : Jamais! Je ne la rendrai jamais! Jamais!
Elle se transforme en piqueuse plate en un seul geste.
Elle est super bien équipée, mais comme c'est une machine qui n'est pas donnée, négociez avec votre revendeur quelques pieds supplémentaires à l'achat ou un des 3 kits disponibles. Perso j'ai pris le kit mode et je suis à la veille de les appeler pour prendre les nouvelles semelles AccuFeed Flex et un coupe-fil au pied que j'avais trouvé super bien sur la 9400 QCP.
Elle est belle! Je sais!

La 6700P est une machine pour une passionnée qui coud beaucoup et qui ne veut pas de soucis, une entrepreneure en devenir ou une patcheuse en quête de fiabilité. 

La mienne s'appelle Cristobal.

/
Very quickly, I bought the machine Janome they lent me to make the book. I love it!
Here is a good review of it, basically, I repeat everything she says : http://bitsandbobbins.com/blog/2017/9/18/pxh5x2pyc5km53c7rsszagxklydzfl












Le Manteau de Carmen

Le Manteau de Carmen Couverture

Bonjour Bonjour,
C'est pas très surprenant qu'on ne se soit pas vus depuis longtemps, les journées se sont passées à une vitesse supersonique et je suis toute joie, et tout apréhension aussi, de vous présenter, tadah!


Il sort le 23 aôut 2018.
Vous pourrez le commander sur le site des Éditions LaPlage, vous pourrez le trouver dans toutes les bonne librairies car il sera principalement vendu en librairie y compris celles en ligne, parce que c'est un bouquin, petit certe, mais un bouquin quand même, qui fait partie de la collection Les Basiques crée par Emilie Pouillot Ferrand pour laquelle Marie Poisson vient de faire un body tout mignon et Marianne de Windt un featuring (comme disent les djeunes) sur une jolie petite robe. Du beau monde, très talentueux, je suis très heureuse d'en faire partie, en faite, non, je n'en reviens tout simplement pas d'être là avec elles!

Partons du début...

Après Cousu Main, je m'étais dit plus jamais de livre! C'est un peu un cadeau empoisonné si vous voulez mon avis, on signe avant le tournage, on ne comprends rien au vocabulaire du contrat, on ne décide de rien, je me suis beaucoup battue pour qu'on me reconnaisse dedans au niveau du contenu, du graphisme, du patronage, des instructions. On a fait un beau livre au final, et je suis toujours aussi émue quand on me dit, j'ai commencé à coudre avec votre livre. Mais je ne voulais plus en faire.

Quelques éditeurs m'en avaient vaguement parlé, ça doit être vendeur d'avoir une gagnante de quelque chose en couverture. Eux : ...quand vous serez prête,  moi : plus jamais!

Quand les Éditions LaPlage m'ont envoyé les derniers livres d'Émilie, Laurence Auger directrice éditoriale de son état, a glissé un petit mot qui disait : si vous avez des idées de bouquins de couture, appelez-moi! Des idées de bouquins de couture, mais j'en ai des milliers, mais je ne veux pas les écrire! J'ai fait 3 ou 4 propositions et elle m'a demandé ce que je voyais pour la collection Les Basiques et j'ai dit un manteau! 

Je n'ai pas dit une jupe, j'ai dit un manteau! Ou comment faire compliqué...

Le Manteau de Carmen Couverture Dos

On a quand même décidé de garder ça simple. C'est une construction souple, dépourvue de tous les détails de la couture tailleur : pas d'entoilage cousu, pas d'épaulettes, très peu d'embue en tête de manche, pas de cigarette, il a une demi-doublure et un choix de finitions et de détails qui vous permettrons de l'ajuster à votre niveau. C'est un bon premier manteau pour celles et ceux qui veulent passer un cap et c'est un modèle classique que vous pourrez porter pendant des années.

On a beaucoup travaillé, je dis on parce que pour fabriquer un livre, il faut une grande équipe. Une éditrice, Laurence, un graphiste, Pierre Olivier, une illustratrice, Émilie, une patronnière-gradeuse, Françoise, puis une attachée de presse, Jessica, un imprimeur, un distributeur...
Vous ne me croirez pas, mais je ne les ai jamais rencontrés. Ils m'ont fait confiance, je leur ai accordé la mienne et on a travaillé.

Je ne vous explique pas dans quel état je me trouve, mais en gros j'ai mal au bide. Parce qu'une fois lu relu et révisé 60 fois et qu'on lâche ces petites bêtes dans la nature, ils ne sont plus les nôtres. 
J'ai très hâte de voir ce que vous en ferez.


Pretty bindings with difficult fabrics / Ganser avec des tissus difficiles


J'ai un projet dont je ne peux vous dévoiler la teneur qui demande un métrage incalculable de coutures gansées. Il y a plusieurs manières de ganser des coutures, ça dépend de votre tissu, de votre biais, si vous le voulez lavable en machine ou pas, de votre équipement (si vous avez un pied pose-biais, ce tuto est inutile)... 
Comme dans tous les projets dont je ne peux vous révéler la teneur, je fais beaucoup de recherche et dans un vieux grimoire millésimé, il y était illustré, entre autres, cette manière de ganser les coutures que j'ai trouvé géniale. Maintenant que j'ai beaucoup d'entraînement, je peux vous en faire part.
J'aime cette méthode parce qu'on peut utiliser des tissus légers et glissants : ci-haut, de la doublure, ci-bas de la viscose.
/
I have a project I can't tell you about which needs an inordinate amount of bound seams. There are a lot of methods for binding seams, it depends on your fabric, on your bias binding, if you are going to machine wash or not, on your equipment (if you have a binding foot this tutorial is moot!)...
As with all my secret projects, I do a lot of reserch and in an old vintage grimoire there was an illustration of this method, amongst others, which I thought was brilliant. Now that I have a lot of practice, I can share.
I like this method because you can use light and slippery fabric :  photo above, lining and photos below rayon.


Prenez votre tissu à ganser sur l'endroit, c'est très important de faire la première couture sur l'endroit, et le biais de 4mm plié en deux et pressé. Si vous avez besoin de faire une très grande quantité de biais, je vous recommande la méthode de Kenneth D King décrite ici.
/
Take your fashion fabric on the right side, it's very important to make the first seam on the right side, and the 4mm bias folded and pressed in two. I you need to cut a lot of bias binding, I recommand Kenneth D King's method described here.


Coudre le biais plié sur l'endroit de votre ouvrage à 6mm, c'est le moment de sortir votre pied 1/4" pour plus de précision. Ouvrir au fer.
/
Sew the folded binding on the right side at a 1/4", this is the moment to use your 1/4" foot for precision. Press open.


Epingler le biais replié dans la couture.
/
Pin in the ditch


Vérifiez que vous avez pris toutes les épaisseurs.
/
Verify that you've pinned all the layers.


Surpiquez en veillant bien à prendre toutes les épaisseurs (il faut rouler un petit peu avec les doigts et le tenir à plat, c'est le petit tour de main à prendre). 
/
Topstitch making sure you all the layers get caught by the machine (you have to roll the bias with your fingers a bit and press it down, it's the little knack you have to figure out).


Voilà, côté endroit, c'est super beau, côté envers c'est moins beau mais c'est propre.
/
Here, on the right side it's all pretty, on the wrong side, it's not as pretty but it's clean.


Le résultat est tout fin, élégant et régulier.
Bonnes coutures à tous! 
/
The result is smooth, elegant and regular.
Happy sewing you all! 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...