Bienvenue Miuccia Welcome!



Je vous présente Miuccia.
J'ai vu Séverine de Cousu Main pendant les vacances de Pâques qui ont lieu en mai, c'est une particularité française étrange à laquelle je ne m'habitue pas, et à part manger du poisson frais et aller faire un tour chez Un Chat Sur Un Fil, on a discuté machine à coudre. Je savais que je devais bientôt rendre la Singer et sa pauvre machine, dont je ne me rappelle plus la marque, avait déjà fait 3 allez-retour chez le réparateur pour la même panne. Donc, assises sur un banc, devisant devant des parc à huîtres dans le Golfe du Morbihan on s'est rendu compte qu'on avait des vues sur la même, la Janome Memory Craft 6600 Pro. J'ai pris ça comme un signe que c'était bien la machine à coudre qu'il me fallait, si c'est bon pour elle, c'est bon pour moi n'est-ce pas? C'est un signe difficile à expliquer à un banquier, dixit Severine, mais en fait, j'avais économisé pour ça alors il n'a pas été surpris.
J'avais vu plein de Janome chez des copines, La Couture Rose a une 6500, Carolyn de chez Diary of A Sewing Fanatic a une 6600 et vient tout juste de se racheter une 8900, Renée à Montréal en a une, Anne de chez Clothing Engineer a une 6500 depuis 10 ans et toutes m'ont dit le plus grand bien de leur machines.  Ensuite j'ai lu quelques critiques au hazard sur Pattern Review et aucune d'entre elle n'était négative. Un autre signe.
J'ai tout de suite compris pourquoi quand j'ai ouvert la boîte et que je l'ai mise en route. Depuis, comme je le disait sur Instagram l'autre jour, je lui cherche des poux et je n'en trouve pas. 
Trépignant en attendant son arrivée, j'ai coupé la robe Eté Indien du Vicomte de Boisjoly (rubrique Patrons de Fouture à gauche), un petit patron gratuit bien sympa dont je vais vous reparler et je me suis mise à l'ouvrage, essayant le pied à double-entrainement, les boutonnières, la genouillère, des pieds spéciaux, des pieds normaux, avec ou sans table. J'ai essayé de la soie, du jeans, de la viscose, du simili, du cuir, elle n'a pas bronché. Elle est silencieuse, solide, rapide, souple, j'ai beau chercher, je ne lui trouve pas de défaut. Rien, aucun pou. Elle n'a pas de bras libre, mais je n'ai pas utilisé de bras libre depuis Mathusalem donc pour moi ce n'était pas un obstacle à son achat.
Je pense que c'est le début d'une belle histoire d'amour. Je vais aller couper du tissu, j'ai quelques petits trucs à lui murmurer à l'oreille.
/
Meet Miuccia.
I saw Severine (French Sewing Bee finalist like me) during the Easter break in May, this is a French quirk I still can't get used to, and besides eating fresh fish and dropping by Un Chat Sur Un Fil, we talked sewing machines. I knew I was about to send back the Singer and her machine, can't remember the brand, had already been to the repair shop 3 times for the same issue. So, sitting on a bench, looking over the oyster parks in the Golfe du Morbihan we realized that we both wanted the same, a Janome Memory Craft 6600 Pro. I took it as a sign that it was indeed the perfect machine, what's good for her is good for me, right? Right! Severine joked that it's the kind of sign that is hard to explain to your banker, but in fact I had been saving up for it, so he wasn't surprised.
I follow quite a few Janome owners, La Couture Rose has one, Carolyn at Diary of a Sewing Fanatic has one and just bought a 8900, Renée from Montréal has one, Anne of Clothing Engineer has a 10 year old 6500 which she loves. Then I cherry picked a few reviews on PR and could not find a single negative comment. Another sign.
I understood why as soon as I opened up the box and set it up. As I was saying on Instagram the other day, I really want to nitpick but can't.
I couldn't wait for the machine to get here, in the meantime, I cut an Ete Indien dress, a pretty free pattern from Le Vicomte du Boisjoly (under Patrons de Fouture on the left) which I am going to talk about at a later date and set to work.
I tried the double feed, the buttonholes, the knee lift, special feet, normal foot with or without the extension table. I have sewn, silk, jean, viscose, leatherette and leather she didn't bat an eye. She is quiet, solid, swift and flexible. I really nitpicked, couldn't find anything bad to say, nothing, nada. She doesn't have a free arm, but I haven't used a free arm since the Middle Ages so that didn't influence my decision.
I think it's the start of a long love story. I'm going to go and cut some fabric, I have a few things to whisper in her ear.



8 commentaires :

  1. Bienvenue dans la #teamjanome ! Robuste, tout passe, la genouillère, le coupe fil automatique,... On s'y habitue très vite ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je dirais même plus, comment ai-je pu vivre sans!

      Supprimer
  2. Bon moi aussi je vais prendre rendre-vous avec mon banquier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Profite des promo 10 fois sans frais!

      Supprimer
  3. Oh how lovely to get a new machine and to be so happy with it is really great.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai depuis environ 3 ans cette machine et j'en suis également enchantée ! J'ai enfin pu coudre du jean correctement, chose impossible avec mon ancien matériel ! C'est du bonheur cette Janome !

    RépondreSupprimer
  5. bonjour Carmen, un rêve cette machine, peut être un jour? dans pas trop longtemps quand même (je viens de prendre ma retraite donc...)

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Carmen, Bienvenue dans le monde merveilleux des janome! J'ai une 8900 et j'en suis ravie! Elle non plus n'a pas de défauts. Elle est aussi très souple, silencieuse.... Bref un rêve de machine à coudre. Bonne couture avec cette belle machine!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...